Je vous souhaite…

Sophrologie 2020
On n’oublie pas la santé, un petit brin de folie et une pince de magie

Et si demain devenait maintenant ?

Vous remettez facilement à demain ? Vous agissez une fois acculé au pied du mur, mais surtout pas avant ? Vous avez une voix en vous qui dit « T’inquiète, ça ira » et « Demain est un autre jour » ?

Alors vous avez une part procrastinatrice qui œuvre. Certainement de préférence quand il s’agit d’un travail de longue haleine ou d’un travail de fond (examen ou travail avec date butoir lointaine ou ménage/repassage/jardinage/paperasse/comptabilité etc.). Elle est capable de faire disparaître la motivation en un clin d’oeil et propose tout genre d’activités alternatives, en garantissant une stimulation des circuits de la récompense… elle est maline !

Peut-être que vous vous êtes accommodé de ce fonctionnement et que ça vous convient.
Mais si cela génère chez vous un stress important, une mauvaise conscience et de la culpabilité, alors j’ai une bonne nouvelle : vous pouvez changer et je vous propose un accompagnement ciblé.

Je vous entends dire : « Super ! On verra ça demain… » Alors demain, je vous aiderai à apprivoiser cette part de vous, à en comprendre l’origine, les bénéfices, les inconvénients et puis à la moduler tout en respectant le reste du système.

Sophrologie Pays Basque Saint Jean de Luz

Décrocher la lune

préparation mentale sophrologie
La préparation mentale

« Un match se gagne d’abord dans la tête » Les sportifs le savent, mais ce phénomène s’applique dans tous les domaines de la psychologie du succès.

Avant de nous positionner avec une grande confiance en nous dans une situation de challenge, nous avons besoin de savoir la visualiser. Nous avons besoin de pouvoir imaginer de manière détaillée et réelle notre comportement souhaité, afin de pouvoir le mettre en pratique le moment venu.

C’est logique : quand nous savons à l’avance comment nous allons faire pour réussir, nous réussissons dans la majorité des cas. Mais quand nous ne pouvons pas nous imaginer atteindre notre but, alors nous arrivons rarement au résultat souhaité.

Grâce à la préparation mentale en sophrologie, nous pouvons influencer ce processus de manière positive et augmenter considérablement nos chances de réussite.

Comment ça marche ?

Nous détaillons les visualisations en activant tous nos sens. « Comment je réagis ? Où je me trouve ? Qui est là avec moi ? Quelle est ma position ? Vers où je regarde ? Qu’est-ce que j’entends ? Qu’est-ce que je ressens…. » etc. Il est important que l’image soit la plus précise possible, jusqu’à ressentir les nouvelles aptitudes, ressources et capacités. Des exercices ciblés font partie de cet accompagnement, ainsi que des changements de perspectives temporelles.

Notre cerveau ne fait pas la différence entre une situation réellement vécue et une situation imaginée. Grâce à ces visualisations, nous implantons de nouveaux « souvenirs » dans le cerveau, qui nous permettent d’augmenter notre confiance en nous dans le quotidien. Nous ancrons de cette manière des expériences imaginées comme expériences vécues dans le cerveau.

La répétition de ces expériences renforce les sensations agréables de plus en plus, jusqu’à ce que nous nous surprenions d’agir naturellement et automatiquement de la manière souhaitée.

Alors que ce soit une compétition, un concours, une prise de parole en public, un accouchement, un saut en parachute ou n’importe quel autre challenge, la préparation mentale peut vous permettre de décrocher la lune – du moins la vôtre !

La sophrologie à l’école

Apprendre à gérer son stress avant les examens, c’est bien utile. De plus en plus d’écoles ont compris l’intérêt de faire avec les élèves des d’exercices de respiration et de méditation, leur permettant ainsi de traverser cette période dense avec plus de sérénité. Petit reportage de France 3 Alpes.

Pour la préparation en groupe au cabinet ou dans votre établissement (Côte Basque & Landes), veuillez me contacter ici.

Lampenfieber mit Sophrologie bezwingen

vaincre son trac avec la sophrologie

Das Herz schlägt schneller, die Hände sind feucht, ein Knoten im Hals, das Blut schiesst in den Kopf, rote Flecken im Gesicht und auf dem Hals, unklare Sicht, Summen in den Ohren, die Knie zittern, der Kopf ist leer, und es ist schier unmöglich sich an den Text oder die Partition zu erinnern….. Kennen Sie das ?

Man muss nicht Musiker, Sänger oder Konferenzsprecher sein um diese Empfindungen zu kennen. Es reicht, wenn man ein Referat oder eine Präsentation vortragen soll, ein Idee vertreten möchte, die einem wichtig ist oder ein paar Worte auf der Hochzeit seines besten Freundes sagen möchte. Nur gibt es da einen Hick : das Publikum, diese gierige Horde, die nur darauf wartet Sie zu beurteilen oder gar roh zu verspeisen, beim kleinsten Stolpern. Auf jeden Fall ist das die Nachricht, die von Ihrem Hirn geschickt wird, kurz vor dem Auslösen aller körperlichen Symptome, die man allesamt in einem Wort zusammen fassen kann : Lampenfieber.

Die gute Nachricht : Sie können das Lampenfieber bezwingen.
Und die Sophrologie ist ein hervorragendes Mittel, dies zu erreichen !

Wie funktioniert das ?
Dank der dynamischen Enspannungsübungen lernen Sie, Ihren Stress zu meistern. Wärend der individuell gestalteten Begleitung werden Sie die Quelle Ihrer Furcht verstehen. Mit Hilfe der geleiteten Meditation gehen Sie auf Gegenkurs und wandeln Ihre Angst in positive Energie um, um vor dem Publikum schliesslich das Beste aus sich rauszuholen.
Das ist keine Zauberei, nur eine Technik, die diesen störenden Wahrnehmungen ein Ende setzt.

Lust es zu probieren ? Sprechstunde gibt es hier.

CED und Sophrologie

Es ist verdammt kompliziert, die Diagnose einer “lebenslänglichen Krankheit” zu verkraften. Die chronisch entzündlichen Darmerkrankungen (CED) gehören zu dieser Kategorie. Morbus Crohn und Colitis Ulcerosa verlaufen in Schüben und leider redet man nie von Heilung, wenn die Symptome mal verschwinden, sondern von Remission. Die Symptome, ihre Stärke und die medizinische Behandlung variieren bei jedem, aber die Betroffenen haben gemeinsam, dass sie Ihr Leben an die Krankheit anpassen müssen, dass sie sich mit ihrer Ernährung befassen müssen und die Auslösefaktoren der Schübe identifizieren möchten… das ist nicht einfach, da es keine universale Gebrauchsanweisung gibt. Ich werde hier nicht detailliert erklären, was CED sind, da ich annehme, dass Sie betroffen sind, wenn Sie schon auf dieser Seite sind, und das Kapitel ausführlich kennen.

Stressverarbeitung

Oft erscheinen CED bei jungen Erwachsenen. Und was kommt mit dem Erwachsen sein ? Ein hektisches Leben : Arbeit, Studium, vielleicht kleine Kinder usw. Das sind Zeitspannen wärend derer man schnell vom Stress übermannt wird – und manchmal stellt sich sogar der chronische Stress ein. Und Stress ist eben oft ein Auslöser oder ein Treibstoff für Schübe und in gar keinem Fall hilft er zu einer Remissionsphase. Es ist also ausschlaggebend diesen Stress zu identifizieren und mit ihm umgehen zu können. Auf passive Art kann man sich viel Gutes tun mit enspannenden Massagen. Shiatsu, Raiki und andere Methoden beruhigen den Körper und wiken sehr entspannend. Passiv daher, da man eine Behandlung “konsummiert” und wirken lässt. Auf aktive Art gibt es die Sophrologie : Tools und Techniken, um den Stress durch Atmung, dynamische Entspannungsübungen und tiefe meditative Entspannung zu managen. Man stellt die gesunde Bindung zum Körper wieder her – trotz dessen Schwächen. Aktiv daher, da man üben muss, um sich die Techniken anzueignen, sie anzuwenden und komplett autonom damit zu werden.

Schmerzverarbeitung

Die Sophrologie wird auch angewandt zur Schmerzverarbeitung, was wärend der Schübe von grosser Hilfe ist, besonders wenn noch Gelenksentzündungen zu dem Krankheitsbild dazukommen.

Und die Stimmung ?

Müdigkeit, Schwäche, Hoffnungslosigkeit, Verständnislosigkeit der anderen, Angst vor dem Reisen, Angst vor der reduzierten Selbstständigkeit und soviele andere Parameter die nicht unbedingt helfen, bei guter Laune zu bleiben. Ich helfe Ihnen dabei die Schwäche des Körpers in eine mentale Stärke umzuwandeln.

Das CED-Sophrologie-Programm strebt folgende Ziele an : Besser leben mit CED, eine gute Lebensqualität zurückgewinnen und sich nicht mehr mit seiner Krankheit identifizieren.

CED-Programm : 9-15 Sitzungen (je nach Bedürfnis)
Die Sitzungen dauern 1 Stunde, über Skype.
Preis pro Sitzung : 50 ,- Euro

Meine Erfahrung : Ich lebe mit CED seit über 17 Jahren. Meine Recherchen nach alternativen oder komplementären Lösungen zu den Medikamenten war konstant. Ich habe sehr, sehr viel ausprobiert und Zeit gebraucht, bis ich das ärztliche Gehör bekommen habe. Es gab viele Erkenntnisse, Entäuschungen, Hoffnungen (auch falsche) und viel Durchhaltevermögen bis zur Erhaltung eines Gleichgewichts. Ich erhalte viel Mithilfe von ärztlicher Seite. Auf diesem langen Weg hat mir die Sophrologie so sehr geholfen, dass ich sie sogar zu meinem Beruf gemacht habe. Wärend der Skype-Sitzung sollten Sie sich Ruhe gewähren : kein Telefon, keine Störfaktoren. Eine gute Internetverbingung ist notwendig und ein Raum, in welchem ein gemütlicher Sessel, ein Bett oder ein Sofa steht. MICI Sophrologie

À la recherche de son Ikigai

Ikigai vient du japonais et n’a pas de traduction simple en français. On pourrait le traduire avec “raison d’être” ou encore “joie de vivre”. D’après les japonais, tout le monde a un Ikigai… mais il n’est pas facile de le connaitre, de le trouver et de le faire briller ! Bien souvent nous restons coincés dans les interstices du concept, espaces D1 à D4, puis on s’en accommode. Hors trouver son Ikigai, c’est se sentir en harmonie avec son entourage et soi-même, tout en faisant briller son potentiel et en étant heureux. Ce concept est avant tout appliqué dans le coaching professionnel, mais vous pouvez l’étendre à la vie de manière plus globale dans le but de vous poser quelques bonnes questions et de trouver les réponses.

Votre Ikigai se trouve à l’opposé de votre vie actuelle ? Prenez le temps de voir comment vous pouvez faire bouger les curseurs de votre vie pour tendre vers cette joie de vivre.
C’est un concept très exigeant, je vous l’accorde. Le plus important dans cet exercice est probablement de se poser les questions, de prendre conscience où on se situe et de décider si on est en accord ou non avec cette place.
sophrologue saint jean de luz

Voici les interstices, dans lesquelles nous pouvons stagner, rester coincés en s’adaptant, et qui valent la peine d’être éclairés :
D1 : Nous ressentons du plaisir et de la satisfaction (et c’est déjà chouette), mais nous pouvons éventuellement nous retrouver dans une situation de précarité.
D2 : Nous ressentons une autosatisfaction et une agréable excitation, mais nous sommes peut-être submergés par des sensations d’incertitude.
D3 : Nous sommes dans une situation confortable, ou même très confortable, mais nous pouvons ressentir du vide ou un manque de réalisation de soi.
D4 : Nous pouvons sentir de la satisfaction, mais nous avons peut-être la sensation d’être inutile.

Contrairement aux japonais, qui sont d’avis qu’un chacun doit trouver son Ikigai (car ils passent la majorité de leur temps au travail, alors tant qu’à faire…), nous pouvons très bien être très heureux dans notre interstice, car peut-être nous trouvons ce qui manque pour notre équilibre dans nos loisirs, nos familles, nos amitiés – dans nos temps de vie.

Exemple : Quelqu’un qui se trouverait par le travail dans l’interstice D4 a tout à fait la possibilité de faire quelques heures de bénévolat dans une association, pour se sentir comblé dans son besoin “d’utilité”… Quelqu’un qui se placerait en D3 a peut-être une passion qui lui permet de se réaliser (créativité, sport….).

Voilà ou se trouvent les limites du schéma japonais : contrairement à eux, nous disposons heureusement d’un temps de vie en dehors du travail !

Ikigai et sophrologie : en sophrologie nous apprenons d’être à l’écoute de nous-mêmes, puis faisons le point sur nos valeurs profondes et nos capacités. Nous prenons conscience de notre potentiel, parfois enfoui profondément. Nous cherchons à (r)établir l’harmonie de l’esprit et du corps. Nous pouvons alors nous poser les questions pour tendre vers l’Ikigai.

Où j’en suis dans ma vie ?
Qu’est-ce que j’aime faire ?
Qu’est-ce que je veux faire ?
Qu’est-ce que je sais faire ?
Qu’est-ce qui me rend heureux ?
De quoi ont besoin les gens autour de moi ?
Que puis-je faire pour (re)trouver ma joie de vivre ? …

Les enfants trop… ou pas assez…

Mélanger les lettres et les mots, confondre la droite et la gauche, renverser tout et se cogner, ne pas se tenir tranquille, ne pas pouvoir terminer ses phrases… “trop lent”, “trop confus”, “pas assez calme”… beaucoup  d’enfants sont diagnostiqués “dys”-quelque chose, ou hyper actif, et vivent très mal cette différence pointée du doigt.
La prise en charge passe alors par le travail avec des psychologues, des psychomotriciens et des orthophonistes. Elle peut aussi être complétée par les séances de sophrologie.
La sophrologie permet à l’enfant de s’approprier l’image de son corps, de mieux se situer dans l’espace et le temps et de développer des stratégies d’adaptation en découvrant ses ressources. Il apprend des techniques ludiques pour se décharger d’un trop plein, se calmer, et pour vivre sa différence de manière paisible. Il apprend également à se servir de cette “caisse à outils” en toute autonomie.
En résulte une meilleure confiance en soi, avec une mise en valeur de nouvelles capacités.
Pour expliquer les “dys”-fonctionnements courants, Adrien Honnons a créé des petits films d’animation qui expliquent d’une façon limpide, et avec tendresse, ces troubles…




Crée par Adrien Honnons

La sophrologie est un outil précieux quand…

Quand c’est le stress qui domine votre vie…

Quand vous vous sentez déconnecté de votre corps…

Quand vous devez vivre avec des douleurs et maux qui prennent trop de place dans votre vie…

Quand vous voulez vous préparer à un examen, à une compétition sportive, à une intervention chirurgicale importante, une prise de parole en public…

Quand vous ne savez plus où est vote place…

Quand vous souhaitez optimiser votre dialogue interne pour retrouver votre potentiel

Quand vous attendez un évènement heureux

Quand votre sommeil n’est plus au rendez-vous…

Quand vous voulez perdre du poids

Quand vous sentez le burn-out pointer…

ou tout simplement quand vous avez envie de lâcher prise, d’arrêter le temps un peu et de prendre un rendez-vous avec vous-même !